Un risque pour les agriculteurs les plus exposés au glyphosate

Un risque pour les agriculteurs les plus exposés au glyphosate

Si la toxicité sur l’homme de cet herbicide est prouvée, son implication dans le développement de cancers demeure controversée.

Les photos de son corps rachitique ont fait le tour du monde. En septembre 2018, l’Argentin Fabian Tomasi, un ancien ouvrier chargé de remplir de glyphosate les réservoirs des avions de fumigation, est décédé à l’âge de 53 ans des suites d’une polyneuropathie toxique sévère qu’il attribuait à l’herbicide. Quelques semaines plus tôt, Dewayne Johnson, un jardinier américain de 46 ans atteint d’un lymphome non hodgkinien (cancer des ganglions lymphatiques) qu’il impute au glyphosate, remportait un procès historique en première instance contre Monsanto. Le fabricant du Roundup (le plus célèbre produit contenant du glyphosate) avait alors été condamné à verser 289 millions de dollars au jardinier. Depuis, les plaintes se multiplient. Mercredi, Bayer, qui a racheté Monsanto en juin 2018, a indiqué faire face à 11.200 plaintes! Sept procès doivent avoir lieu cette année.

Si le jury d’un tribunal de San Francisco a été convaincu de la dangerosité du glyphosate, ce n’est …

Comente este artigo

O artigo foi publicado originalmente em Le Figaro.

Anterior Biodiversité: le glyphosate, un ennemi parmi bien d'autres
Próximo Projetos de reabilitação com fundos comunitários somam 265 milhões de euros

Artigos relacionados

Sugeridas

Conclusiones de la Conferencia “Construyendo la PAC del futuro post 2020”

El secretario general de Agricultura y Alimentación, Carlos Cabanas, presentó ayer las principales conclusiones de la Conferencia “Construyendo la PAC del futuro post 2020”, […]

Notícias PAC pós 2020

El Parlamento Europeo no votará su posición sobre la PAC en esta legislatura

La Comisión de Agricultura del Parlamento Europeo ha decidido que votará a principios del mes de abril sus tres proyectos de informe sobre las propuestas legislativas para la futura PAC. […]

Dossiers

Apuesta por internacionalizar la propuesta de que la PAC no debe pagar los platos rotos del Brexit

El presidente nacional de Asaja, Pedro Barato, defenderá este jueves 14 en Lisboa, en el marco del I Congreso Ibérico del Maíz, […]