Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

« A quand le “Make Production Great Again” ? » s’interroge la Fop dans un communiqué. La Fédération des producteurs d’oléagineux et protéagineux s’insurge contre le rejet, par les députés européens, d’une résolution visant à maintenir l’usage des produits phytosanitaires sur les surfaces d’intérêt écologique. Les députés ont ainsi approuvé la proposition de la Commission européenne d’interdire les phytos dans le cadre d’un règlement délégué modifiant les conditions du verdissement de la Pac.

« Par cette décision, le Parlement européen et les groupes politiques qui l’ont portée affichent donc une volonté claire de retirer jusqu’à 5 % des surfaces arables de la production agricole. Il s’agit bien d’une décision inique car le Parlement européen, faisant suite à la décision équivalente du Conseil des ministres, confirme directement la remise en cause des orientations qui avaient présidé à l’accord politique de 2013 prévoyant que la mise en place du verdissement ne devait pas se traduire par un accroissement des contraintes pour les producteurs ni par une réduction de la production agricole. »

La Fop souligne surtout l’incohérence de la décision à l’égard de l’importance d’une meilleure indépendance protéique de l’élevage européen. « Dans un contexte européen largement déficitaire, la Commission européenne et les représentants politiques renient l’intérêt des légumineuses productives au nom de la protection de l’environnement, et ce, alors que ces mêmes responsables politiques avaient reconnu cet intérêt précédemment. »

Pour les producteurs d’oléoprotéagineux, « cette décision européenne interroge quant aux attentes à l’égard de la production agricole ». La Fop « demande à ce que les orientations et enjeux agricoles soient abordés avec une conscience bien moins partisane et bien plus objective de la part des autorités européennes. »

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Comente este artigo
Anterior Menos superficie de maíz a nivel nacional de cara a la nueva campaña
Próximo BEI vem a Portugal conhecer os projectos de alargamento do perímetro de rega de Alqueva

Artigos relacionados

Internacional

US signs onto international plant genetic resources for agriculture treaty

By Timothy Maler
Published: 14 March 2017 04:06 PM

The US has signed onto the International Treaty on Plant Genetic Resources for Food and Agriculture, which allows the sharing of plant genetic resources for research, breeding and training purposes for 64 crops. […]

Internacional

1961 : la révolte des légumiers

Dans les années 60, l’agriculture fait sa 2e révolution technique. Les manifestations légumières s’inscrivent dans ce cadre de modernisation de l’agriculture.
Un exemple suffit à montrer que les jeunes agriculteurs bretons veulent prendre leur destin en main dans les années 1950-1960 : aucune politique de l’enseignement professionnel et de la vulgarisation technique n’ayant pu être mise au point par les ministères responsables et le Parlement, […]

Internacional

Nueva normativa de la PAC: Exigen no rebajar ningún criterio para que los agricultores activos pueden cobrarla

[Fonte: Agro Informacion]
La organización agraria UPA ha analizado la nueva normativa de la PAC y ha pedido a las Administraciones que pongan los medios necesarios para evitar los fallos informáticos que “campaña tras campaña” hacen que el proceso de solicitud de las ayudas de la Política Agraria Común (PAC) sean “una tortura”. […]