Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

« A quand le “Make Production Great Again” ? » s’interroge la Fop dans un communiqué. La Fédération des producteurs d’oléagineux et protéagineux s’insurge contre le rejet, par les députés européens, d’une résolution visant à maintenir l’usage des produits phytosanitaires sur les surfaces d’intérêt écologique. Les députés ont ainsi approuvé la proposition de la Commission européenne d’interdire les phytos dans le cadre d’un règlement délégué modifiant les conditions du verdissement de la Pac.

« Par cette décision, le Parlement européen et les groupes politiques qui l’ont portée affichent donc une volonté claire de retirer jusqu’à 5 % des surfaces arables de la production agricole. Il s’agit bien d’une décision inique car le Parlement européen, faisant suite à la décision équivalente du Conseil des ministres, confirme directement la remise en cause des orientations qui avaient présidé à l’accord politique de 2013 prévoyant que la mise en place du verdissement ne devait pas se traduire par un accroissement des contraintes pour les producteurs ni par une réduction de la production agricole. »

La Fop souligne surtout l’incohérence de la décision à l’égard de l’importance d’une meilleure indépendance protéique de l’élevage européen. « Dans un contexte européen largement déficitaire, la Commission européenne et les représentants politiques renient l’intérêt des légumineuses productives au nom de la protection de l’environnement, et ce, alors que ces mêmes responsables politiques avaient reconnu cet intérêt précédemment. »

Pour les producteurs d’oléoprotéagineux, « cette décision européenne interroge quant aux attentes à l’égard de la production agricole ». La Fop « demande à ce que les orientations et enjeux agricoles soient abordés avec une conscience bien moins partisane et bien plus objective de la part des autorités européennes. »

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Comente este artigo
Anterior Menos superficie de maíz a nivel nacional de cara a la nueva campaña
Próximo BEI vem a Portugal conhecer os projectos de alargamento do perímetro de rega de Alqueva

Artigos relacionados

Internacional

La France épinglée pour l'importation de bois illégal en provenance d'Amazonie

[Fonte: Le Figaro]

Dans un rapport publié ce mardi, l’ONG Greenpeace révèle qu‘une vingtaine d’entreprises françaises importent massivement du bois tropical, l’Ipé, illégalement coupé en Amazonie. Au-delà d’un système frauduleux généralisé au Brésil, Greenpeace dénonce un manque de contrôle en France et en Europe. […]

Internacional

Castilla y León estudia fórmulas financieras para dar liquidez al sector ante los daños de la sequía y las heladas

[Fonte: Agro Informacion]
El presidente de la Junta de Castilla y León, Juan Vicente Herrera, ha adelantado este sábado 29 que además de atender los daños por la sequía se tendrán en cuenta los que han provocado las heladas de los últimos días en frutales y viñedos. […]

Internacional

“El acuerdo del clima no se renegocia”

[Fonte: Agropopular]
Resumen de prensa del sábado 3 de junio
“El acuerdo del clima no se renegocia” (El Mundo)La comunidad internacional respalda de forma unánime el acuerdo contra el cambio climático y califica de «lamentable» la retirada de EEUU.

 El “brexit” climático de Theresa May (El Mundo)
El portazo de Trump al clima preludia otro orden mundial (El Mundo)
El mundo, […]