Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

Interdiction des phytos sur les SIE Les producteurs d’oléoprotéagineux dénoncent un vote « extrêmement négatif »

« A quand le “Make Production Great Again” ? » s’interroge la Fop dans un communiqué. La Fédération des producteurs d’oléagineux et protéagineux s’insurge contre le rejet, par les députés européens, d’une résolution visant à maintenir l’usage des produits phytosanitaires sur les surfaces d’intérêt écologique. Les députés ont ainsi approuvé la proposition de la Commission européenne d’interdire les phytos dans le cadre d’un règlement délégué modifiant les conditions du verdissement de la Pac.

« Par cette décision, le Parlement européen et les groupes politiques qui l’ont portée affichent donc une volonté claire de retirer jusqu’à 5 % des surfaces arables de la production agricole. Il s’agit bien d’une décision inique car le Parlement européen, faisant suite à la décision équivalente du Conseil des ministres, confirme directement la remise en cause des orientations qui avaient présidé à l’accord politique de 2013 prévoyant que la mise en place du verdissement ne devait pas se traduire par un accroissement des contraintes pour les producteurs ni par une réduction de la production agricole. »

La Fop souligne surtout l’incohérence de la décision à l’égard de l’importance d’une meilleure indépendance protéique de l’élevage européen. « Dans un contexte européen largement déficitaire, la Commission européenne et les représentants politiques renient l’intérêt des légumineuses productives au nom de la protection de l’environnement, et ce, alors que ces mêmes responsables politiques avaient reconnu cet intérêt précédemment. »

Pour les producteurs d’oléoprotéagineux, « cette décision européenne interroge quant aux attentes à l’égard de la production agricole ». La Fop « demande à ce que les orientations et enjeux agricoles soient abordés avec une conscience bien moins partisane et bien plus objective de la part des autorités européennes. »

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Comente este artigo
Anterior L'info météo du jour Des orages attendus à l'est cet après-midi
Próximo EU feed industry revises view of 2016 as poultry growth continues

Artigos relacionados

Últimas

Fenareg defende prioridade da modernização de regadios na PAC pós 2020

[Fonte: Revista Frutas Legumes e Flores]

Num momento em que decorrem as negociações das propostas de reforma da PAC (Política Agrícola Comum) e do respectivo orçamento, os países do Sul da Europa devem concertar posições para defender apoios ao investimento no regadio e na modernização das infraestruturas de rega, […]

Últimas

Colóquio Nacional do Milho apresenta Estratégia Nacional para a Promoção da Produção de Cereais

O 9º Colóquio Nacional do Milho reúne, a 7 e 8 de Fevereiro, na Póvoa do Varzim, mais de 450 especialistas nacionais e internacionais para um debate alargado sobre a situação actual e perspectivas futuras do mercado do leite. Durante o evento, organizado pela ANPROMIS – […]

Internacional

Éleveurs bovins et directeurs d'enseignes se sont réunis récemment autour de cette démarche

Le « Cœur de gamme » fait son trou
Encore assez méconnu, le projet « Cœur de gamme » passe à la vitesse supérieure dans l’Allier. Et prend au passage un nouveau nom, qui sera inscrit sur les produits concernés : « Éleveurs et engagés ». […]