Des centaines de fleurs sauvages menacées de disparaître en France

Des centaines de fleurs sauvages menacées de disparaître en France

EN IMAGES – L’Union internationale pour la conservation de la nature vient de publier une «liste rouge de la flore vasculaire de la France métropolitaine». Bilan: 15% (soit 742) des plantes à fleurs, fougères et conifères «encourent un risque de disparition ».

Elles bordent nos routes et ponctuent nos champs de taches de couleurs, et le plus souvent on n’y fait pas vraiment attention. Mais il va peut-être devenir urgent d’en profiter: l’UICN (union internationale pour la conservation de la nature) vient de publier une «liste rouge de la flore vasculaire de la France métropolitaine». Bilan: 15% (soit 742) des plantes à fleur, fougères et conifères recensés «encourent un risque de disparition».

» LIRE AUSSI – L’inquiétant déclin de la vie animale

Découvrez dans le diaporama ci-dessous un échantillon de ces espèces menacées de disparition sur notr e territoire:

Ce travail gigantesque a mobilisé une quarantaine de botanistes et les compétences de la Fédération et du réseau des conservatoires botaniques nationaux, de l’Agence Française de la biodiversité (AFB) et du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN). Sur 4982 espèces indigènes recensées, 421 entrent dans la catégorie «menacée», dont 63 sont endémiques (on ne les trouve qu’en France) et 321 dans celle «quasi menacée».

C’est un travail inédit qui vient d’être réalisé. Il y a eu les prémices d’une liste il y a une dizaine d’années mais elle ne portait que sur un millier d’espèces.

Au cœur des menaces: les activités humaines (urbanisation, agriculture intensive, etc…), qui modifient les habitats naturels de ces plantes. Ainsi, 50% des surfaces de zones humides ont disparu en France en cinquante ans , tandis que 30% des prairies disparaissaient.

Les spécialistes redoutent une accélération de la disparition des espèces, mais estiment qu’il est «encore possible d’agir». Sites protégés et banques de semences pourront-ils suffire à conserver la diversité de nos fleurs des champs?

Comente este artigo

O artigo foi publicado originalmente em Le Figaro .

Anterior Cotações – Frutos Frescos – Informação Semanal – 14 a 20 Janeiro 2019
Próximo Agricultores concordam com limites na divisão de terras nas heranças

Artigos relacionados

Últimas

Compactação do solo durante a semeadura aumenta as chances de doença

[Fonte: Embrapa] A expectativa de normalização das chuvas no Centro-Oeste anima e relembra que ainda temos muita lavoura a semear e, […]

Internacional

Vitaterra, de la empresa salmantina Mirat Fertilizantes, galardonada con el premio “Producto del Año 2017”

[Fonte: Agroinformacion]
Vitaterra, división de Jardinería y Hortofrutícola, de la empresa salmantina Mirat Fertilizantes, ha sido galardonada con el premio “Producto del Año 2017” a la innovación por su fertilizante líquido, […]

Internacional

Public action and ‘fundamental social change’ needed to reverse biodiversity decline

A million species are under threat of extinction, according to a global landmark report from the Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services (IPBES) – […]