Le gouvernement s'inquiète du nombre de dauphins échoués sur la côte atlantique

Le gouvernement s'inquiète du nombre de dauphins échoués sur la côte atlantique

Depuis le début de l’année, près de 700 dauphins se sont échoués sur la côte Atlantique. Une situation qui inquiète les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture.

Les échouages massifs de dauphins sur la côte Atlantique inquiètent. Ce mercredi, les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture ont fait part de leur préoccupation concernant les centaines de dauphins retrouvés le long du Golfe de Gascogne. Depuis le début de l’année 2019, près de 700 dauphins se sont échoués sur les côtes de la Vendée, de Charente-Maritime, de la Gironde et des Landes, selon les derniers chiffres de l’observatoire Pelagis. Un chiffre largement au-dessus de la normale.

Le gouvernement a promis de renforcer les mesures pour éviter les captures accidentelles de ces animaux marins par les pêcheurs. D’après l’observatoire Pelagis, 90% des cétacés morts ont en effet été asphyxiés dans des engins de pêche, notamment des chaluts. D’autres se blessent et parviennent à regagner le large avant de mourir.

Des dauphins asphyxiés par le matériel de pêche

«Face à ce phénomène inquiétant des échouages de dauphins morts en grand nombre, nous devons redoubler d’efforts. Plusieurs actions sont déjà en cours mais nous devons aller plus loin», a indiqué le ministre de la Transition écologique François de Rugy dans une déclaration transmise à l’AFP. Dans un communiqué commun, les deux ministères ont précisé que des mesures ont été prises le 1er décembre dernier et s’étendront jusqu’au 30 avril prochain. La première vise à «améliorer la connaissance» des échouages en marquant les mammifères marins rejetés en mer. La seconde consiste à «prévenir ces captures» accidentelles en équipant les navires de dissuasifs acoustiques, dits «pingers», pour éviter aux dauphins de s’approcher des filets. De plus, les pêcheurs doivent déclarer toute capture accidentelle depuis le 1er janvier.

«Malgré ces mesures, les niveaux d’échouages actuellement constatés sur les côtes françaises demeurent élevés, s’inquiètent les ministères. Il est ainsi prioritaire de renforcer les travaux d’expertise avec les partenaires scientifiques associés afin d’identifier les différentes flottilles françaises ou étrangères impliquées (notamment espagnoles, NDLR), et de poursuivre la mise en place de mesures de prévention», poursuivent-ils. Les ministres François de Rugy (Transition écologique) et Didier Guillaume (Agriculture) travaillent à l’élaboration d’un plan d’actions pour la protection des cétacés sauvages, mais également sur les risques de collision et la réduction des bruits sous-marins provoqués par l’homme qui perturbent ces mammifères marins.

» LIRE AUSSI – Le nombre de dauphins échoués sur les côtes françaises atteint un record

L’ONG Sea Shepherd estime que les chalutiers ne sont «pas les seuls coupables». D’autres méthodes de pêche ciblant les bars et les merlus, mais aussi des navires qui pêchent pour fabriquer de la farine de poisson et du surimi seraient responsables de ces accidents. La Vendée et la Charente-Maritime sont les régions où le nombre de dauphins retrouvés morts est le plus élevé. Plus de 260 cétacés se seraient échoués sur leurs plages.

Comente este artigo

O artigo foi publicado originalmente em Le Figaro.

Anterior A Rizosfera e a sua importância na nutrição e proteção das plantas
Próximo PAC: El Comité Europeo de las Regiones se opone a los planes estratégicos nacionales por miedo a su renacionalización

Artigos relacionados

Internacional

El Fega publica una circular que determina los requisitos para el cobro del pago verde de la PAC 2019

El Fega ha hecho pública una circular sobre las prácticas agrícolas beneficiosas para el clima y el medio ambiente para el año 2019. […]

Dossiers

Elecciones generales (I): ¿Qué pasa con la PAC y su dinero?


A falta de que los principales partidos políticos presenten sus programas electorales bueno será plantear a sus dirigentes algunas preguntas para que se “retraten” […]

Notícias PAC pós 2020

El Fega determina el coeficiente definitivo del Pago verde de la campaña 2018, que será algo menor que en 2017

De conformidad con lo establecido en el artículo 18 del Real Decreto 1075/2014, el Fega ha determinado el coeficiente definitivo del importe del Pago para Prácticas Agrícolas Beneficiosas para el Clima y el Medio Ambiente (Pago Verde o Greening) de cada beneficiario, […]