Consultation européenne sur la Pac « La prochaine Pac n’interviendra pas avant 2023 » estime l’eurodéputé M. Dantin

Consultation européenne sur la Pac « La prochaine Pac n’interviendra pas avant 2023 » estime l’eurodéputé M. Dantin

« Fournir une alimentation de qualité et en quantité suffisante à 500 millions d’européens reste la première vocation de cette politique » ont déclaré Michel Dantin et Angélique Delahaye. Les deux eurodéputés PPE se félicitent de la mise en place de la consultation publique sur la réforme de la Pac.

Dans un communiqué, Michel Dantin explique qu’il ne croit guère à la mise en œuvre de la prochaine Pac dès 2020. « Si je suis persuadé que la prochaine politique agricole commune n’interviendra pas avant 2023, il nous faut néanmoins la préparer en se posant sans tabou des questions stratégiques : est-ce que nous souhaitons que la Pac soit une politique économique ou seulement une politique sociale visant à assurer la subsistance des agriculteurs et des zones rurales ? Devons-nous rester dans le cadre contraignant de l’OMC ou s’en affranchir comme tous nos concurrents internationaux ? »

La négociation sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne viendra très probablement perturber le calendrier européen.

« Cette consultation accompagne les réflexions entamées au Parlement et notamment à travers mon rapport sur les outils de la Pac pour lutter contre la volatilité des prix agricoles : voulons-nous une structuration accrue des filières rééquilibrant le rapport de force entre l’amont et l’aval en faveur des agriculteurs ? La Pac doit-elle proposer des outils de gestion des risques ? Comment faire prévaloir cette politique sur le droit de la concurrence ? Comment aller vers une plus grande transparence des marchés ? Autant de questions sur lesquelles il est important de s’accorder le plus en amont possible des travaux à venir », poursuit Angélique Delahaye.

Les deux élus européens appellent les agriculteurs et les consommateurs à participer massivement à la consultation, pour « défendre leur vision et de ne pas se faire voler cette consultation par des ONG ultra-organisées ne présentant qu’un seul point de vue ».

 

Comente este artigo
Anterior EU agriculture policy diary: the week ahead (February 6-10)
Próximo Escalar para exportar - Miguel Lupi

Artigos relacionados

Nacional

Entrevista na íntegra a Capoulas Santos, Ministro da Agricultura

Capoulas Santos foi o entrevistado na Conversa Capital, do Negócios e Antena 1.

→ Veja aqui a entrevista ←
Continue a ler este artigo no Jornal de Negócios. […]

Sugeridas

Estará à vista o fim do Ministério da Agricultura? – Eduardo de Oliveira e Sousa

O passo que o Governo anuncia é bem mais perigoso do que à primeira vista possa parecer. Está em marcha um plano. Um plano para terminar […]

Sugeridas

15 anos depois de plantado Alqueva revela o maior bosque ripícola de Portugal

Quando há cerca de 15 anos a EDIA criou a Albufeira de Pedrógão, foram plantadas 65 mil árvores de espécies ripícolas autóctones como medida de compensação pela área a submergir no Rio Ardila. […]