Consultation européenne sur la Pac « La prochaine Pac n’interviendra pas avant 2023 » estime l’eurodéputé M. Dantin

Consultation européenne sur la Pac « La prochaine Pac n’interviendra pas avant 2023 » estime l’eurodéputé M. Dantin

« Fournir une alimentation de qualité et en quantité suffisante à 500 millions d’européens reste la première vocation de cette politique » ont déclaré Michel Dantin et Angélique Delahaye. Les deux eurodéputés PPE se félicitent de la mise en place de la consultation publique sur la réforme de la Pac.

Dans un communiqué, Michel Dantin explique qu’il ne croit guère à la mise en œuvre de la prochaine Pac dès 2020. « Si je suis persuadé que la prochaine politique agricole commune n’interviendra pas avant 2023, il nous faut néanmoins la préparer en se posant sans tabou des questions stratégiques : est-ce que nous souhaitons que la Pac soit une politique économique ou seulement une politique sociale visant à assurer la subsistance des agriculteurs et des zones rurales ? Devons-nous rester dans le cadre contraignant de l’OMC ou s’en affranchir comme tous nos concurrents internationaux ? »

La négociation sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne viendra très probablement perturber le calendrier européen.

« Cette consultation accompagne les réflexions entamées au Parlement et notamment à travers mon rapport sur les outils de la Pac pour lutter contre la volatilité des prix agricoles : voulons-nous une structuration accrue des filières rééquilibrant le rapport de force entre l’amont et l’aval en faveur des agriculteurs ? La Pac doit-elle proposer des outils de gestion des risques ? Comment faire prévaloir cette politique sur le droit de la concurrence ? Comment aller vers une plus grande transparence des marchés ? Autant de questions sur lesquelles il est important de s’accorder le plus en amont possible des travaux à venir », poursuit Angélique Delahaye.

Les deux élus européens appellent les agriculteurs et les consommateurs à participer massivement à la consultation, pour « défendre leur vision et de ne pas se faire voler cette consultation par des ONG ultra-organisées ne présentant qu’un seul point de vue ».

 

Comente este artigo
Anterior EU agriculture policy diary: the week ahead (February 6-10)
Próximo Grupo angolano estreia-se a vender banana para Portugal e quer aumentar exportação

Artigos relacionados

Internacional

Agri Deiz. La ferme du Finistère ce week-end à Quimper

La manifestation va s’ouvrir vendredi par une journée pédagogique, exclusivement réservée aux scolaires. (Photo d’archives Le Télégramme)
Une centaine d’exposants et plus de 200 éleveurs seront présents à la nouvelle édition d’Agri Deiz, ce week-end, au parc des expositions de Penvillers, à Quimper. Cette vitrine de l’élevage et de l’agriculture a l’ambition de renforcer les liens entre le monde agricole et le grand public. […]

Sugeridas

CAP quer plano de emergência nacional para seca

O presidente da Confederação dos Agricultores de Portugal quer um plano de emergência nacional devido à atual situação de seca e, em resposta, o Governo destaca as várias medidas que já foram adotadas.
Numa reação às previsões do Instituto Nacional de Estatística (INE), que apontam para a redução da área de cultivo dos cereais de inverno para um mínimo histórico devido à seca, […]

Últimas

Europa prepara novas restrições a antibióticos na agro-pecuária. Objectivo: travar as superbactérias

[Fonte: Público]
Lidar com o problema da crescente resistência de bactérias a antibióticos não é apenas um desafio para os hospitais. A agro-pecuária tem uma responsabilidade central no facto de alguns destes fármacos se estarem a tornar ineficazes, pois é na criação de animais para alimentação que são usados 70% dos antibióticos consumidos na União Europeia, […]