VIDEO. Côtes-d’Armor. Les agriculteurs en action cette nuit devant les grandes surfaces

VIDEO. Côtes-d’Armor. Les agriculteurs en action cette nuit devant les grandes surfaces

Les traditionnelles négociations sur les prix entre les représentants des agriculteurs et ceux des grands magasins se passent mal. Les producteurs des Côtes-d’Armor ont entamé des actions, ce mercredi soir, à Lannion, Lamballe et Saint-Alban.

« Le message de la FDSEA des Côtes-d’Armor et des Jeunes Agriculteurs est simple : dire stop au jeu de poker menteur pratiqué par certains industriels et distributeurs. »

Ce mercredi soir, les agriculteurs costarmoricains ont décidé de se faire entendre en menant des actions dans des hypermarchés et des supermarchés du département. Notamment à Lannion. Vers 22 h, une dizaine de tracteurs se sont rendus à Intermarché puis au centre Leclerc, route de Perros. Ils ont déversé des pneus, des potirons et du lisier devant l’entrée du magasin, ainsi que sur la voiture du directeur du magasin.

Des empoignades à Lamballe

À Lamballe et Saint-Alban, une quinzaine d’agriculteurs se sont mobilisés, en déversant des détritus devant trois grandes surfaces (Leclerc, Lidl et Intermarché). Deux empoignades ont eu lieu avec des gendarmes.

Les gendarmes attendaient les agriculteurs au Leclerc de Lamballe où des accrochages verbaux ont eu lieu | Ouest-France

« Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, on a travaillé sur les volets économique et sociétal pour aboutir à une ligne directrice de l’agriculture française. On adhère à la démarche. Une charte vient d’être signée par les agriculteurs et les industriels. Nous sommes en période de négociation commerciale. Mais c’est la même chose qu’avant, même en pire, ragent les producteurs. La pression est mise sur les commerciaux de nos coopératives. C’est inacceptable ! Si tout le monde avait tenu ses engagements, on ne serait pas ici ce soir ! Pour l’instant, ce n’est qu’un avertissement. »

« Braderie des produits agricoles »

« L’objectif est double, indiquent les deux syndicats. Dénoncer le non-respect de l’expérimentation de l’étiquetage et demander des comptes sur le contexte des négociations commerciales. »

Les syndicats rencontrent le préfet ce jeudi matin pour exprimer leurs revendications avant de donner une conférence de presse dans l’après-midi.

Dans un communiqué publié vendredi, la FNSEA s’insurgeait déjà contre la tournure des négociations qui doivent se dérouler jusqu’au 28 février : “Les niveaux de promotions constatés démontrent que même la loi actuelle n’est pas respectée : ni l’interdiction de revente en perte, ni la limitation des promotions actée par la loi Sapin II. Ils organisent une véritable braderie des produits agricoles : des côtes de porc à 1,77 €/kg, du lait bio à 67 centimes d’euros le litre, ou des pommes de terre à 11 centimes le kilo. Comment dans ces conditions le consommateur peut-il s’y retrouver, et avoir une quelconque idée de la valeur de l’alimentation quand tout n’est que promotions et rabais ?”
Comente este artigo
Anterior Divulgação de Vídeos sobre alfarrobeira, o medronheiro e a figueira-da-índia
Próximo Ce jeudi en Auvergne, Macron s'adresse à des agriculteurs exaspérés

Artigos relacionados

Internacional

Vinos-refresco, frizzantes o wine mojito a la caza del consumidor millennial

Las bodegas innovan bebidas de cara al verano

El mundo del vino vive una auténtica “catarsis”, con el lanzamiento de nuevas propuestas desenfadadas y frescas que se aproximan a la categoría de los refrescos, […]

Internacional

Turkey to import more EU cattle as project renewed

By Max Green
Published: 02 May 2017 04:05 PM

Turkey looks set to continue importing large numbers of live cattle from the EU over the coming months as it distributes more animals under a subsidy programme for young farmers. […]

Internacional

Survey finds nearly half of food in Europe contains pesticide residues

By Sara Lewis
Published: 12 April 2017 06:10 PM

Nearly 50% of food sampled in Europe in 2015 contained quantifiable pesticide residues, […]