«Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France»

«Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France»

[Fonte: Le Figaro]

INTERVIEW – Même si Eleanor a provoqué des rafales de vent dépassant les 140 km/h au sommet de la tour Eiffel, la succession de quatre tempêtes rapprochées dans le temps en Europe n’est pas si exceptionnelle en hiver.

Trois questions à Pascal SCAVINER, responsable du service prévisions à la Chaîne Météo (société du groupe Le Figaro).

LE FIGARO. – Est-ce que c’est normal d’avoir ce genre de tempêtes en Europe?

Pascal SCAVINER. – Oui. Ce n’est pas un phénomène exceptionnel d’un point de vue statistique en hiver. On a perdu l’habitude en France d’avoir une série de tempêtes à répétition. Mais cela s’est déjà produit dans la décennie 1990-2000 et plus récemment pendant l’hiver 2013-2014, où les tempêtes qui remontaient des Açores touchaient l’ouest de la France mais surtout les îles britanniques. Mais c’était alors un flux de sud qui soufflait sur l’Europe .

Mais les tempêtes Eleanor et Carmen n’ont-elles pas soufflé d’ouest vers l’est?

En effet, nous revenons à une situation hivernale plus classique. Avec un système de dépressions qui se forment dans l’Atlantique Nord, au-dessus du 45e parallèle (N.D.L.R. qui se situe à peu près au milieu de l’hémisphère nord entre le pôle nord et l’équateur), ces situations favorisent le développement de forts coups de vents ou de tempêtes qui soufflent d’ouest vers l’est notamment sur la France. Eleanor est une tempête plus puissante que Carmen de par son intensité et l’étendue géographique des régions touchées. De fréquentes rafales à 110 km/h ont été observées avec certaines dépassant les 140 km/h comme au sommet de la Tour Eiffel. Mais cela n’a rien d’exceptionnel en hiver.

Les quatre tempêtes qui ont touché la France semblent tout de même très rapprochées…

Oui, mais précisons qu’il n’est pas possible de préjuger de ce qu’il se passera dans les deux prochains mois, même si statistiquement il pourrait y en avoir moins sur la France et davantage sur la Grande-Bretagne et l’Irlande. Mais nous avions déjà connu ce type d’événements… Que nous oublions! Les tempêtes sont très rapprochées car elles reflètent le système des dépressions qui se sont formées au milieu de l’Atlantique.

Comente este artigo

O artigo «Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France» foi publicado originalmente em Le Figaro

Anterior Piden piedad y que no se apliquen subidas en el IBI de naves agrícolas y ganaderas
Próximo Vai haver mais sobreiros em todo o país

Artigos relacionados

Internacional

En la provincia de León el maíz ya no pasa por secadero

[Fonte: Agropopular]

Compartir en Facebook
Compartir en Twitter


La provincia de León se encuentra actualmente a pleno ritmo de cosecha de maíz con un adelanto de más de un mes de lo que suele ser normal. Según fuentes de la Lonja Agropecuaria de León, […]

Internacional

Travail à perte des agriculteurs La Coordination Rurale va distribuer une baguette à chacun des 577 députés

Mercredi 4 octobre de 11 h à 14h, la Coordination rurale a prévu de distribuer une baguette de pain à chacun des 577 députés de l’Assemblée nationale. L’objectif ? Les interpeller sur le travail à perte des agriculteurs. Chaque baguette sera accompagnée d’un message : « Vous la payez 1 €, […]

Internacional

Solo están para la foto

[Fonte: Agro Informacion]
Eladio Aniorte Aparicio / Presidente de ASAJA Alicante – Jóvenes Agricultores

Cuando haces cosas, pasan cosas. Cuando llevas a cabo una acción, asumes riesgos, pero si no haces nada, puede que la inoperancia se vuelva en tu contra y el riesgo sea aún mayor. […]