«Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France»

«Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France»

[Fonte: Le Figaro]

INTERVIEW – Même si Eleanor a provoqué des rafales de vent dépassant les 140 km/h au sommet de la tour Eiffel, la succession de quatre tempêtes rapprochées dans le temps en Europe n’est pas si exceptionnelle en hiver.

Trois questions à Pascal SCAVINER, responsable du service prévisions à la Chaîne Météo (société du groupe Le Figaro).

LE FIGARO. – Est-ce que c’est normal d’avoir ce genre de tempêtes en Europe?

Pascal SCAVINER. – Oui. Ce n’est pas un phénomène exceptionnel d’un point de vue statistique en hiver. On a perdu l’habitude en France d’avoir une série de tempêtes à répétition. Mais cela s’est déjà produit dans la décennie 1990-2000 et plus récemment pendant l’hiver 2013-2014, où les tempêtes qui remontaient des Açores touchaient l’ouest de la France mais surtout les îles britanniques. Mais c’était alors un flux de sud qui soufflait sur l’Europe .

Mais les tempêtes Eleanor et Carmen n’ont-elles pas soufflé d’ouest vers l’est?

En effet, nous revenons à une situation hivernale plus classique. Avec un système de dépressions qui se forment dans l’Atlantique Nord, au-dessus du 45e parallèle (N.D.L.R. qui se situe à peu près au milieu de l’hémisphère nord entre le pôle nord et l’équateur), ces situations favorisent le développement de forts coups de vents ou de tempêtes qui soufflent d’ouest vers l’est notamment sur la France. Eleanor est une tempête plus puissante que Carmen de par son intensité et l’étendue géographique des régions touchées. De fréquentes rafales à 110 km/h ont été observées avec certaines dépassant les 140 km/h comme au sommet de la Tour Eiffel. Mais cela n’a rien d’exceptionnel en hiver.

Les quatre tempêtes qui ont touché la France semblent tout de même très rapprochées…

Oui, mais précisons qu’il n’est pas possible de préjuger de ce qu’il se passera dans les deux prochains mois, même si statistiquement il pourrait y en avoir moins sur la France et davantage sur la Grande-Bretagne et l’Irlande. Mais nous avions déjà connu ce type d’événements… Que nous oublions! Les tempêtes sont très rapprochées car elles reflètent le système des dépressions qui se sont formées au milieu de l’Atlantique.

Comente este artigo

O artigo «Nous avons perdu l'habitude des tempêtes à répétition en France» foi publicado originalmente em Le Figaro

Anterior Piden piedad y que no se apliquen subidas en el IBI de naves agrícolas y ganaderas
Próximo Vai haver mais sobreiros em todo o país

Artigos relacionados

Internacional

Russian wheat prices supported by Egyptian buys

[Fonte: Agra-europe news]
Black Sea pricesfor Russian wheat of 12.5% protein for March delivery were pegged at US$192.5per tonne fob towards the end of last week, up $1/t fob from the previous week, according to Russian agricultural consultancy SovEcon.
Meanwhile, domesticprices

We now require all subscribers to register with us the first time they log into the site. […]

Internacional

Business clinic: Can I lift agricultural tie on my house?

[Fonte: Farmers Weekly]

© ImageBroker/Rex/Shutterstock
Whether you have a legal, tax, insurance, management or land issue, Farmers Weekly’s Business Clinic experts can help.
In this article, Alex Madden, a partner at Thrings, offers advice on the prospects of lifting an agricultural occupancy condition.  […]

Internacional

El sector de la fruta de hueso no puede esperar más y debe decidir este otoño cómo afrontar su crisis

[Fonte: Agro Informacion]
El sector español de fruta de hueso estudiará este otoño cómo hacer frente a los bajos precios en origen que percibe desde hace años -sobre todo desde el inicio en 2014 del veto ruso a la importación de fruta comunitaria- y que en 2017 han tocado fondo ante la abundante oferta. […]