Manifestation et contre-manifestation devant une boucherie à Bourges

Les militants de 269 Life dans le Cher se sont rassemblés devant une grande boucherie à Bourges. © Radio France – Mathilde Choin

Une quinzaine de militants de l’association de libération animale 269 Life se sont rassemblés ce samedi matin devant une des plus grandes boucheries de Bourges (Cher) pour dénoncer certains traitements affligés aux animaux. Des agriculteurs du Cher se sont joints au mouvement.

Manifestation et contre-manifestation ce samedi matin devant la Ferme des Ormes, un des plus grandes boucheries de Bourges (Cher). Une quinzaine de militants de l’association 269 Life se sont rassemblés pour dénoncer certains traitements affligés aux animaux. Le mouvement a deux ambitions principales : supprimer la consommation de viande et supprimer les exploitations agricoles. Alertés cette semaine sur les réseaux sociaux, une quinzaine d’agriculteurs ont décidé de venir contre-manifester.

“Elevage abolition” contre “élevage passion”

Chants anti-éleveurs, anti-abattoirs, images chocs : Amélie porte un tablier avec de fausses tâches de sang autour du cou et une hache en plastique à la main. Cette jeune femme de 25 ans ne mange plus de viande depuis le mois de novembre depuis qu’elle a vu vidéo sur la maltraitance animale : “J’ai arrêté de manger de la viande du jour au lendemain et je ne peux plus cautionner qu’il y ait encore des gens aujourd’hui en 2017 qui tuent atrocement des animaux pour leur propre plaisir gustatif.”

Rémi, un des clients de la boucherie, ne comprend pas du tout cette mobilisation : “Pour moi la démarche est con : c’est de l’intolérance. Moi je mange de la viande, je ne vais pas manifester devant les magasins où on vend des graines pour dire qu’il ne faut pas en manger. “

Sébastien Guyonnet, un des deux représentants de l’association 269 Life dans le Cher, explique pourquoi ils ont choisi cette boucherie : “Il n’y a pas de différences entre les industriels et les artisans. Bien-sûr cet homme dit faire son travail avec l’amour du métier, c’est tout à son honneur, mais la finalité reste la même : les animaux finissent par mourir, que ce soit fait en douceur dans un joli pré avec des marguerites ou que ce soit fait dans un élevage sordide, dans la merde et dans les cadavres, ça revient au même.”

Les militants de 269 Life se sont rassemblés devant la boucherie. - Radio FranceLes militants de 269 Life se sont rassemblés devant la boucherie. © Radio FranceMathilde Choin

Un des objectifs de cette association : fermer les abattoirs. Un avis que Jérémy Chopin, le responsable de la boucherie de la Ferme des Ormes à Bourges, juge “complètement ridicule” : “Si on ferme les abattoirs : on arrête le monde de la boucherie, on arrête les élevages : on arrête tout quoi. Leurs revendications sont bidons”. Les militants de l’association 269 Life ont aussi manifesté ce samedi matin devant un McDonald’s à Bourges : toujours pour prôner l’abolition de l’élevage.

Une quinzaine d'agriculteurs du Cher se sont eux aussi rassemblés devant la boucherie. - Radio FranceUne quinzaine d’agriculteurs du Cher se sont eux aussi rassemblés devant la boucherie. © Radio FranceMathilde Choin

Comente este artigo
Anterior Les Essarts-le-Roi : le jardin agricole inaugure ses premières plantations
Próximo Les cours restent déprimés par une offre s'annonçant élevée

Artigos relacionados

Internacional

China y España, una relación comercial “fluida” y de “confianza”

La relación comercial entre España y China en el sector agroalimentario es “fluida y de confianza”, y el objetivo es “seguir así”, según el Gobierno.

EFEAGRO

Almansa inauguró ayer en Madrid un encuentro empresarial hispano-chino centrado en el comercio de porcino con este país asiático, […]

Internacional

El FEGA comunica los importes provisionales de las ayudas asociadas de la PAC 2016 de ovino y de caprino

El Fondo Español de Garantía Agraria (FEGA) ha dado a conocer los importes provisionales de ayudas voluntarias asociadas de la PAC de la campaña 2016 para las explotaciones de ovino y de caprino, cuyo objetivo es garantizar la viabilidad económica de estas ganaderías para reducir el abandono de su actividad productiva. […]

Internacional

Broiler chickens grow too fast for Campylobacter vaccine – study

Studiescarried out at the University of Liverpool show that the immune response offarmed chickens does not develop fast enough to fight off the bug before theyreach slaughter age, which is around six weeks.
As both a public health and animal welfare

We now require all subscribers to register with us the first time they log into the site. […]