Irrigation Bruxelles en faveur de la réutilisation des eaux usées traitées

À l’occasion de la journée mondiale de l’eau, le 22 mars, la Commission européenne a affiché sa volonté de faciliter encore la réutilisation des eaux usées traitées et compte « proposer une réglementation incitative et harmonisée au niveau européen ». Irrigants de France a salué, jeudi 30 mars, cette orientation, en espérant qu’elle va permettre de faire avancer dans bon sens le dossier de l’usage de l’eau pour le secteur agricole.

« À l’heure actuelle, le déficit des pluies hivernales a retardé la recharge des nappes phréatiques. Ce motif d’inquiétude pour les agriculteurs irrigants rappelle aussi le bien-fondé de la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation qui pourrait apporter une solution dans de nombreuses régions », commente ainsi le syndicat. Cette ressource a l’avantage d’être indépendante du climat, d’éviter les conflits entre les différents usagers et de s’inscrire dans des démarches territoriales et partenariales entre industries et agriculteurs. »

Selon Irrigants de France, la réglementation française reste « trop contraignante ». « Non seulement elle bloque la réutilisation de ces eaux usées traitées, mais elle remet en cause les initiatives existantes suite à sa révision en 2014. »

La France, mauvaise élève de l’eau recyclée

L’usage et le stockage de l’eau par les agriculteurs constituent pourtant un dossier majeur pour limiter les aléas climatiques. « La France représente aujourd’hui moins de 2 % de l’eau ainsi recyclée dans l’Union européenne, faisant de notre pays un mauvais élève. » Irrigants de France espère que l’initiative de la Commission et l’harmonisation règlementaire au niveau de l’UE « apporteront un nouveau souffle à une réglementation française capable d’assurer la qualité sanitaire tout en étant propice au développement de ces démarches. »

Pour Éric Frétillère, président d’Irrigants de France, « la réutilisation des eaux usées traitées s’inscrit dans l’économie circulaire et doit être encouragée. Cette démarche contribuera, en complément du développement des infrastructures de stockage de l’eau, à la durabilité de nombreuses exploitations qui dépendent de l’irrigation ».

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Comente este artigo
Anterior Crédito Agrícola com resultado positivo
Próximo El efecto del ‘brexit’ en las exportaciones y en el futuro de la PAC, en Efefood

Artigos relacionados

Internacional

Vague de froid en Lorraine, une céréale endurcie en vaut deux


Wikiagri.fr est un site communautaire à destination des Agri-décideurs. Il vous permet d’échanger, débattre et partager vos expériences avec des agriculteurs et nos journalistes au sein des forums et avec des experts au sein des salons. […]

Internacional

Trump administration still considering position on TTIP

By Adam Sharpe
Published: 10 March 2017 05:33 PM

The White House has “not formulated a final position” […]

Notícias PAC pós 2020

PAC: El Comité Europeo de las Regiones se opone a los planes estratégicos nacionales por miedo a su renacionalización

[Fonte: Agroinformacion – PAC]
El Comité Europeo de las Regiones ha elaborado un dictamen sobre la propuesta de reforma de la Política Agrícola Común (PAC) de la Comisión Europea que recoge 103 enmiendas y 35 recomendaciones, […]