Etats généraux de l’alimentation La Confédération paysanne dénonce la « FNSEA incapable de défendre les paysans »

Alors que les Etats généraux de l’alimentation ont concrètement démarré cette semaine avec les premières réunions des ateliers, la Confédération paysanne tacle la FNSEA dans un communiqué en dénonçant la cosignature, par le syndicat majoritaire, les industriels et la grande distribution, d’un « diagnostic partagé de la filière alimentaire » que les signataires avaient publié le 20 juillet, jour de lancement des Etats généraux.

« La FNSEA cosigne ouvertement un “diagnostic de la filière alimentaire” avec les industriels (Ania) et la grande distribution (FCD). La Confédération paysanne salue cette honnêteté, qui permet de mieux comprendre pourquoi la situation des paysans est si dramatique dans notre pays. Le syndicat majoritaire, en charge de la défense de l’intérêt des agriculteurs, ne voit manifestement pas de problème majeur dans le fait de collaborer avec des entreprises dont l’activité principale consiste à écraser toujours plus les paysannes et les paysans dans leur course effrénée aux prix bas », explique le syndicat.

« Prenons une bouteille de lait demi-écrémé vendue en grande surface. En 2016, sur les 77 centimes d’euro payés par le consommateur, 16 centimes alimentent la marge brute du distributeur, 33 centimes celle de l‘industriel, ce qui laisse 24 centimes pour acheter la matière première au producteur. Cela ne suffit pas à couvrir les coûts de production, et encore moins à rémunérer l’éleveur, pourtant seul maillon de cette chaîne à réellement produire de la valeur. »

« La FNSEA prouve une fois de plus qu’en restant enfermée dans un système agro-alimentaire qui ne se préoccupe que de production et en aucun cas des producteurs ni des consommateurs, elle est incapable de défendre l’intérêt des paysans. Le revenu des paysannes et des paysans ne sera jamais assuré de manière pérenne par la seule bonté d’âme de ces entreprises, tournées logiquement vers leur profit, que représentent l’Ania et la FCD. »

La Confédération paysanne explique défendre une « loi pour le revenu paysan qui garantisse à toutes les paysannes et les paysans la vente de leur production au-dessus des coûts de revient. »

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Comente este artigo
Anterior Nova ferramenta de trabalho e comunicação Dacosta – Artur Valente da Costa, Ldª
Próximo Info firmes John Deere annonce la signature d’un partenariat avec Väderstad

Artigos relacionados

Internacional

Moscow seeks clarification over Czech corruption case

By Max Green
Published: 02 May 2017 05:18 PM

Moscow has called for clarification from the Czech Republic after police accused a group of state inspectors of taking bribes to issue false phytosanitary certificates for plant products sent to Russia.

Czechpolice recently revealed details of an investigation into officials working at theCentral Institute for Supervising and Testing in Agriculture (ÚKZÚZ), […]

Internacional

Antimicrobial resistance in EU remains high, shows EFSA report

By Timothy Maler
Published: 22 February 2017 12:13 PM

Bacteria found in humans, animals and food continues to show resistance to widely used antimicrobials, posing an increasing threat to public and animal health, a new EU report has shown.

The report onantimicrobial resistance (AMR) in the EU released today (February 22) on requestof the European Commission, […]

Internacional

Couvert végétal Un mélange de vesce érigée et de fenugrec pour les semis de colza

Caussade lance une nouveauté dans sa gamme de couverts : Symbio VF.couv. Il s’agit d’un mélange de vesce érigée et de fenugrec. Il possède une grande gélivité (- 4°C sur couvert développé). Selon l’entreprise, « c’est la solution la plus gélive du marché, idéale pour les régions à […]